Hôtels deals Weekends deals Voyages dealsVols deals Trains deals Locations de voitures deals Annuaire des voyageurs Blog des voyageursBons plansAlbum photos Cartes postales
Meilleur prix garanti - Comparateur d'hôtels - Comparateur de vols

Regardez TF1 sur votre ordinateur

TF1

TF1, abréviation de Télévision Française 1, est la première et la plus ancienne chaîne de télévision généraliste nationale française, aujourd'hui privée. Son actionnaire principal est le groupe Bouygues. Le PDG de TF1 est Nonce Paolini depuis mai 2007. Elle est librement accessible principalement, sur la TNT, le câble, le satellite (en analogique, et cryptée en numérique), la télévision par ADSL et son site web. Elle est la première chaîne européenne en termes d'audiences et de masse salariale devant la BBC et le groupe audiovisuel français Canal+. Unique chaîne de télévision en France pendant 28 ans, elle a souvent changé de dénomination depuis sa création en 1935 : Radiovision-PTT puis Radiodiffusion nationale télévision avant-guerre, Fernsehsender Paris (Paris-Télévision) pendant l'occupation allemande, Télévision française dès 1944, RDF télévision en 1945, Radiodiffusion-télévision française (RTF) à partir de 1949, 1re chaîne de la RTF suite à la création de la deuxième chaîne en 1963, 1re chaîne de l'ORTF en 1964 et enfin Télévision française 1 (TF1) à la suite de l'éclatement de l'ORTF en 1975. La chaîne est privatisée en 1987.

Histoire de la chaîne TF1

Unique chaîne de télévision en France pendant 28 ans, elle a souvent changé de dénomination depuis sa création en 1935 : Radiovision-PTT puis Radiodiffusion nationale télévision avant-guerre, Fernsehsender Paris (Paris-Télévision) pendant l'occupation allemande, Télévision française dès 1944, RDF télévision en 1945, Radiodiffusion-télévision française (RTF) à partir de 1949, 1re chaîne de la RTF suite à la création de la deuxième chaîne en 1963, 1re chaîne de l'ORTF en 1964 et enfin Télévision française 1 (TF1) à la suite de l'éclatement de l'ORTF en 1975. La chaîne est privatisée en 1987.

La société nationale de programmes de télévision Télévision française 1, abrégée en TF1, naît le 1er janvier 1975, date effective d’application de la loi de réforme de l'audiovisuel no 74-696 du 7 août 19747, qui supprime l’ORTF et créé sept organismes autonomes dont trois sociétés nationales de programmes de télévision : Télévision française 1 (TF1), Antenne 2 (A2) et France Régions 3 (FR3), la Société française de production (SFP), Télédiffusion de France (TDF), Radio France, et l’Institut national de l’audiovisuel (INA). Le monopole d’État est maintenu et chacune des sociétés est placée sous la tutelle du Premier ministre.

TF1 doit son nom à l'UER. Lorsqu'il s'est agit de trouver un nouveau nom à l'ancienne première chaîne de l'ORTF, Jean-Louis Guillaud, son directeur général en 1975, s'est souvenu que l'UER nommait les trois chaînes publiques françaises : Télévision française 1, Télévision française 2 et Télévision française 3. Il s'empressa de faire avaliser cette dénomination par le nouveau président de la chaîne, Jean Cazeneuve, et son directeur de cabinet Claude Villedieu, forçant ses deux concurrentes à chercher d'autres dénominations. Ce nom avait enfin l'avantage pour la chaîne de la faire passer pour LA télévision française.

Le 6 janvier 1975, la première chaîne change d'habillage et de nom pour devenir TF1 et commence ses programmes. Le soir même, une grande émission animée par Georges de Caunes présente aux téléspectateurs tous les nouveaux rendez-vous et nouveaux visages de la chaîne qui se veut populaire et familiale. Jacques Martin propose chaque dimanche midi une émission satirique qui va connaître un immense succès, Le Petit Rapporteur. Les autres mi-journées de la chaîne sont occupés jusqu'en 1981 par Midi Première, l'émission de variété populaire de Danièle Gilbert qui vient chaque midi à la rencontre des français. TF1 Actualités capte la plus importante part d'audience des journaux télévisés grâce au journal de 20 heures de Roger Gicquel, au ton très personnel et éditorialisé, et au journal de 13 heures d'Yves Mourousi qui est le premier à proposer au moins un direct en extérieur par semaine et qui marie le sérieux de l'information dispensée par ses co-présentateurs (Michel Denisot, Claude Pierrard et Jean-Pierre Pernaut) et un ton léger caractérisé par son fameux "Bonjour !" peu cérémonieux. L'arrivée de Christophe Izard, venu de la troisième chaîne avec son émission à succès L'Îîle aux enfants pour prendre la direction des programmes pour la jeunesse, assure également à TF1 les meilleures audiences avec Les Visiteurs du mercredi et l'émission de Claude Pierrard, Acilion et sa bande, qui devient Croque-Vacances en février 1980.

 Le programme de TF1 est diffusé en couleur sur FR3 à midi et l’après-midi jusqu’au démarrage de ses propres émissions à 18 h à partir du 1er septembre 1975. Le 20 décembre, en ouverture du journal télévisé TF1 Actualités, Jean-Claude Bourret annonce le passage de la chaîne à la couleur pour le 1er janvier 1976 avec l'installation par TDF de TF1 sur le réseau UHF SECAM IIIB norme L à 625 lignes et la diffusion de ses premières émissions en couleur neuf ans après Antenne 2 en 1967. Sa colorisation entamée le 6 janvier 1975 ne sera achevée tardivement qu'en 1983 avec l’arrêt des émissions en 819 lignes VHF noir et blanc.

Le 5 mai 1981, le débat opposant Valéry Giscard d’Estaing à François Mitterrand pour le deuxième tour de l’élection présidentielle, arbitré par Jean Boissonnat et Michèle Cotta est diffusé simultanément sur TF1, Antenne 2 et FR3.

La loi n°82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle supprime le monopole d’État et recréé par le décret no 82-789 du 17 septembre 19828 la société nationale de télévision Télévision Française 1 qui est maintenant placée sous la tutelle de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle qui établit le cahier des charges, veille aux règles de concurrence et nomme le président de la chaîne.

Dès 1983, son audience place TF1 derrière Antenne 2 tant pour les programmes de divertissement que pour l'information. Le 14 juillet 1983,Hervé Bourges est nommé président de TF1 par la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) avec pour mission de redresser la situation de la chaîne. Il recrute Marie-France Brière en 1984 comme directrice des programmes qui met à l'antenne chaque vendredi une grande émission de divertissement populaire animée par Patrick Sabatier (Porte-bonheurLe Jeu de la vérité), attirant également Patrick Sébastien (Carnaval) et Stéphane Collaro qui lance Cocoricocoboy en access prime-time. Une attention particulière est portée aux jeunes pour qui sont créés H.I.P. H.O.P. en 1984 ou le mini-journal de Patrice Drevet en 1985. La même année, l'information de la Une redevient leader avec le duo Yves Mourousi - Marie-Laure Augry aux commandes du journal de 13 heures et Claude Sérillon, Bruno Masure puis Marie-France Cubadda au journal de 20 heures. Deux émissions emblématiques font aussi les meilleures audiences de la chaîne : Sept sur sept, le confessionnal politique dominical d'Anne Sinclair et Droit de réponse l'émission de débat polémique de Michel Polac.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article TF1 de Wikipédia en français (auteurs)

15 votes. Moyenne 4.93 sur 5.