Regardez ITele sur votre ordinateur

 

itele.png

Histoire de la chaîne ITele

i>Télé (anciennement i>Télévision) est une chaîne de télévision française d'information en continu, filiale du groupe Canal+. Elle est librement accessible principalement sur la TNT, le câble, le satellite, la télévision par ADSL, la télévision mobile personnelle et en lecture en continu sur Internet. Créée le 4 novembre 1999 comme une chaîne à péage concurrente de LCI du groupe TF1 lancée cinq ans plus tôt, i>Télé se transforme en une chaîne gratuite à compter de son arrivée sur la télévision numérique terrestre française en octobre 2005, BFM TV devenant dès lors sa principale concurrente. notamment face à cette chaîne du groupe NextRadioTV. Cécilia Ragueneau est directrice générale de la chaîne depuis janvier 2012.

Histoire de la chaîne ITele

Depuis la création d'i>Télé en 1999, la formule éditoriale et le concept d'antenne ont connu plusieurs séries d'évolutions, notamment en 2001 puis en 2005, avant un recentrage sur l'information à partir de l'été 2008.

Selon sa convention avec le Conseil supérieur de l'audiovisuel, « la programmation d'i>Télé est consacrée à l'information ». La chaîne diffuse ses émissions 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.

À son lancement, en 1999, i>Télévision se présente comme « la chaîne de la France exacte », concept opposé à celui de « la France profonde » par Noël Couëdel, alors directeur de la rédaction. Avec un axe éditorial se rapprochant de celui « d'un quotidien populaire » sensiblement peu parisianniste, la chaîne entend intéresser les téléspectateurs sur le plan national.

À l'occasion de la fusion des rédactions d'i>Télévision et de Canal+ en 2001, la chaîne renforce sa grille avec des magazines et des débats diffusés entre les journaux programmés toutes les demi-heures. Le ton de la chaîne baptisée désormais i>Télé se veut alors « plus moderne et moins institutionnel » pour cibler les téléspectateurs âgés de 15 à 34 ans et les actifs qui intéressent les publicitaires (CSP+).

En 2007, i>Télé se définit comme une télévision « d'actualité généraliste dans son contenu et dans son ambition » et une chaîne « qui s'attache à rendre l'information lisible et accessible à tous », grâce à une rédaction « à la structure et aux méthodes novatrices ainsi que des moyens techniques tout numérique » selon un mode de fonctionnement qui lui permet de traiter l'actualité à chaud et en forte réactivité, depuis la captation d'un événement jusqu'à son traitement à l'antenne.

« Proposer des journaux réactifs et denses toutes les heures et toutes les demi-heures, être au cœur du débat sur tous les sujets qui font l'actualité : voilà l'alchimie, de sérieux dans le fond et de décontraction dans la forme, qui fait la qualité d'i>Télé. » telle est en mai 2007 la formule de Valérie Lecasble (directrice générale de la chaîne de septembre 2005 à juin 2008) qui promet au lancement sur la télévision numérique terrestre française fin 2005 « une information sérieuse mais aussi ludique ».i>Télé affirme alors se positionner prioritairement sur la cible « jeune actif, masculin, de 25 à 49 ans ».

Avec la mise en place en septembre 2008 d'un « nouveau modèle éditorial » visant à reconquérir une certaine audience, notamment face à BFM TV, i>Télé abandonne la plupart de ses magazines pour se recentrer sur l'information. En janvier 2009, Pierre Fraidenraich, désormais directeur général, précise que cette nouvelle formule entend faire oublier les « bavardages » de la précédente version. Ainsi, i>Télé se veut désormais « plus réactive, plus événementielle, sortant plus de scoops », avec une antenne « en direct intégral entre 6 heures et 0 h 15 ». En septembre 2009, Thierry Thuillier, directeur de la rédaction, promet d'« accélérer le virage éditorial pris depuis un an et de renforcer les valeurs identitaires de la chaîne : de l'info en continu et en direct et surtout de l'info qui a du sens ».

À la rentrée de septembre 2012, l'orientation éditoriale est une nouvelle fois modifiée. Sa nouvelle directrice générale, Cécilia Ragueneau, entend « apporter au téléspectateur de la valeur ajoutée »12, à l'instar de la couverture de la campagne présidentielle couronnée par une audience significative. La place n'est alors plus à « l'infotainment » (mélange d'information et de divertissement), ni au « breaking news » continu (traitement de l'actualité à chaud)12. Le précédent positionnement axé à la fois sur l'information et le sport est abandonné12. Visant toujours la cible des cadres supérieurs, dite « CSP+ », i>télé entend se différencier de sa concurrente directe BFM TV en proposant de décrypter les faits d'actualité.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article ITele de Wikipédia en français (auteurs)

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.