Hôtels deals Weekends deals Voyages dealsVols deals Trains deals Locations de voitures deals Annuaire des voyageurs Blog des voyageursBons plansAlbum photos Cartes postales
Meilleur prix garanti - Comparateur d'hôtels - Comparateur de vols

Regardez France 4 sur votre ordinateur

France 4

Histoire de la chaîne France 4

France 4 est une chaîne de télévision généraliste nationale française de service public principalement consacrée au divertissement. Créée sous le nom de Festival, la chaîne adopte son nom actuel à partir de 2005 en conformité avec le groupe France Télévisions auquel elle appartient. Pour la distinguer, la charte graphique de France 4 exploite la couleur violette. Elle est disponible sur la TNT, le câble, le satellite, la télévision par xDSL et Internet.

Histoire de la chaîne France 4

En 1994, l'audiovisuel de service public choisit de développer une offre de télévision complémentaire à ses deux chaînes nationales généralistes au travers de quatre projets, une chaîne consacrée à la fiction, une autre à l'Histoire, une troisième aux sciences et une dernière aux arts et spectacles. France Télévision lance ainsi par satellite et dans une nouvelle norme de télédiffusion (D2-MAC), le programme France Supervision dont l'objectif consiste à proposer une sélection d'émissions au format 16/9. De plus, elle lance le 24 juin 1996 la chaîne Festival sur les réseaux câblés métropolitains Videopole et Lyonnaise Câble et le bouquet analogique Canalsatellite avant de rejoindre le 16 décembre 1996, le nouveau bouquet satellite numérique concurrent TPS dont France Télévision est actionnaire à 25 %. Pour cela, elle renforce la programmation de Festival, en proposant des longs-métrages et des téléfilms de prestige, des œuvres célèbres ayant marqué l'histoire de la télévision, des sagas et des télé-romans. Chaque jour, de 10 heures à minuit, la chaîne propose quatorze heures de fiction couvrant toute la gamme du genre, avec des soirées à thème (cinéma le lundi, comédie le mardi, policier le mercredi, coup de cœur le jeudi, aventures le vendredi, mystère le samedi et prestige le dimanche) de trois heures trente de programmation à base de films de 90, 52 et 26 minutes. Festival représente une solution pour France Télévision et La Sept-ARTE en permettant aux deux groupes, qui ont largement investi dans la fiction française pour France 2, France 3 et ARTE, d’offrir une seconde vie à leurs productions, sans trop souffrir de la concurrence et afin de répondre à une attente de certains téléspectateurs. Du fait des ressources limitées du genre, la chaîne est contrainte toutefois à adopter, comme les autres, la rediffusion. Elle diffuse également de la publicité pour couvrir une partie de son budget.

En 2001, alors que la télévision numérique terrestre en France n’est qu’à l’état de projet, le gouvernement de Lionel Jospin demande au président de France Télévisions de réfléchir à un projet de bouquet plus étendu de chaînes publiques diffusées sur la TNT, afin que le service public tienne une place de choix dans ce projet. Le pouvoir en place perçoit dans la TNT, la révolution technique qu’il attendait depuis longtemps pour développer et rééquilibrer l'audience et la visibilité de la télévision publique en difficulté depuis la privatisation de TF1 et l'arrivée de M6 en 1987. France Télévisions propose la création de trois nouvelles chaînes : France 1, chaîne d’information continue, France 4, chaîne totalement consacrée aux régions, et France 6, canal proposant une sélection des programmes de France 2 et France 3 rediffusés à des horaires décalés. Entre-temps, le gouvernement change de bord et le nouveau premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, revoit les propositions à la baisse, dans un contexte de rigueur budgétaire. La télévision de service public dispose dès lors de quatre canaux sur la TNT en plus de France 2 et France 3, mais trois d’entre eux seront exploités par des chaînes déjà existantes : France 5 en canal permanent, diffusée 24h/24, ARTE (qui ne dépend pas de France Télévisions) diffusée également 24h/24 et La Chaîne parlementaire dont les antennes de l'Assemblée Nationale et du Sénat partageront le canal. France Télévisions ne dispose ainsi que d’un seul canal « bonus » pour proposer une chaîne complémentaire à ses antennes existantes. Faute de soutien et de crédits, le groupe se résout à proposer Festival et propose à son directeur général, Philippe Chazal, d'élaborer une grille de programme plus populaire. Le 23 octobre 2002, le CSA sélectionne Festival pour figurer dans le multiplex de France Télévisions sur la TNT. Après avoir failli s’appeler « France 8 » ou « France Prime », la chaîne est finalement intitulée France 4, se conformant à la charte adoptée par France Télévisions. Elle occupe dès lors, la place encore non occupée entre France 3 et France 5. La chaîne propose une nouvelle grille assez proche de celle de France Supervision : grand spectacle, sport, fiction, cinéma et séries. Son ambition affichée consiste à « divertir, créer l'événement, faire découvrir et passionner ».

France Télévisions a annoncé le 27 mars 2012 avoir signé un accord avec les professionnels du cinéma pour lever l'interdiction de diffusion de films français et européens le mercredi soir qui pourront désormais être diffusés sur France 4 en échange d'une hausse de ses investissement dans la production cinématographique française et européenne.

Le logo de France 4 s'inscrit dans la charte graphique de France Télévisions créée par l'agence Gédéon et sa couleur est le violet. Depuis le 19 septembre 2011, le logo de la chaîne penche vers la gauche afin de se démarquer de ses consœurs du groupe France Télévisions, souligner son ton jeune et décalé et répondre à la volonté de Rémy Pflimlin de redonner une identité propre à chacune des antennes du groupe public.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article France 4 de Wikipédia en français (auteurs)

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.